24 mai 2018

Tape à l'Oeil répond à mes questions sur les conditions de fabrication des vêtements


Je vous l’avais promis lors de la Fashion Revolution Week, je l’ai fait…
J’ai interrogé pour vous la responsable qualité de chez Tape A l'Oeil au sujet des conditions de fabrications des vêtements de nos enfants.


Ségolène était ravie de s’entretenir avec moi à ce sujet, elle me dit qu’il s’agit d’une réelle préoccupation pour eux, mais aussi pour un grand nombre d’autres enseignes. Ils ne communiquent pas beaucoup sur le sujet, car d’après eux les gens ne sont pas intéressés par cela… mais pour elle c’est un vrai défi et elle s’y plonge avec passion et c’est donc en toute transparence qu’elle a répondu à mes questions.
Tape à l’œil fait fabriquer les vêtements en Inde, au Bangladesh, en Chine, en Turquie, au Maroc principalement. Pour ce qui est de la Chine, l’Inde et le Bangladesh, TAO a ses propres équipes sur place. Le but de ces équipes est de travailler en collaboration avec les entreprises sur place. Le fait d’être sur place leur permet de savoir ce qui s’y passe, mais aussi de pouvoir les challenger régulièrement, toujours en vue d’améliorer la qualité des produits et les pratiques sociales et environementales de l’entreprise.
D’autres part, Tape A l'Oeil ne travaille qu’avec des entreprises auprès desquelles un audite social a été effectué et pour lequel une note suffisante a été obtenue. Il s’agit du contrôle d’une série de critères comme  le salaire, l’horaire, le respect des normes de santé et de sécurité…
Ces questionnaires sont établis par des agences mondiales et TAO y ajoute certaines exigences.
TAO avec d’autres grandes enseignes, se sont regroupées afin d'agir ensemble pour améliorer durablement les conditions de travail et d'accompagner de manière responsable les fournisseurs, afin de les rendre acteurs de leur démarche de progrès. Ensemble, ils sont plus forts et espère pouvoir davantage faire bouger les choses.
Il reste néanmoins plusieurs points à éclaircir et à améliorer, mais Ségolène en était tout a fait consciente.
Les deux gros points à améliorer d’après moi sont
- L’environnement : il n’existe actuellement aucun audit  ou règlement mondial à ce sujet… TAO veut y travailler, mais pour l’instant rien n’est imposé, c’est donc difficile de contraindre les entreprises locales à se plier à des règles qui n’existent pas encore.  TAO travaille alors sur l’éducation et cherche à accompagner les entreprises dans leurs démarches  pour le traitement des eaux et des déchets...
- TAO contrôle les entreprises et les fabricants qu’ils engagent, c'est-à-dire, ceux qui réalisent le produits fini… mais ils ne  remontent pas plus loin, qui fait le tissus? comment est cultivé le coton?… c’est un travail complexe, mais ils souhaitent également y arriver un jour et pouvoir avoir un œil sur toute la chaine de fabrication…. De la plantation de coton jusqu'au t-shirt dans votre magasin.

Pour résumer, je suis contente d’avoir eu si facilement un contact et des réponses à mes questions… et même si tout est loin d’être parfait, des choses sont mises en place et c’est déjà ça…  
Sur-ce, je vous laisse avec les looks de mes AS pour l’été…offert par Tape à l'Oeil !
Miss ZigZag: La robe, le bandeau, le sac, les lunettes
Mister Arsouille: bermuda,le t-shirt
BébéBulles: Le T-shirt et le bermuda réversible






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos pensées...