28 févr. 2017

Le chemin du zéro déchet

Parce que nous on fait rien comme tout le monde, les "bonnes résolutions", les nouveautés et nouveaux défis on ne fait pas ça en janvier, mais en février... de tout façon, celui-ci, peut importe quand on le commence, mais il faut s'y mettre, ça devient vital pour notre planète!
Bref, nous avons décidé MMF et moi de nous lancer dans une démarche zéro déchet, histoire de réduire notre poubelle à néant.
La route est bien longue pour y arriver, mais petit à petit on avance et on prend des habitudes bonnes pour nous et pour la planète.
Chaque mois je viendrai ici vous faire un petit résumé de l'avancement de notre démarche.

Février – Mois 1 – La mise en routeNos poubelles sont encore bien trop remplies, à vrai dire peu de différence avec les mois précédents. Ce n’est pas très motivant ! Mais cela s’explique facilement.

Dans notre mode de vie d’avant le Zéro Déchet, on faisait des réserves… je ne sais pas trop pourquoi, mais on avait donc à la cave des dizaines de boîtes de conserves, des boites de biscuits, des sachets de pâtes, des produits surgelés… bref un fameux stock de produits sur-emballés à écouler. On a pu vivre près d’un mois avec tout ça ! Mais la conséquence c’est évidement des poubelles bien remplies !
Et puis, durant ce moi de février nous avons pris le temps d’expliquer cette nouvelle démarche aux enfants. A Miss ZigZag en particulier… Nos 2 petits mecs sont encore bien jeunes et vont grandir avec notre démarche, ce sera donc (je l’espère) tout naturel pour eux. Donc avec Miss ZZ on a beaucoup discuté, on a lu le livre « Les Zenfants Presque Zéro Déchet – Ze mission » et elle a vraiment accroché. Elle explique la notre démarche aux gens autour de nous, elle repère le moindre déchet.
Enfin, en février on est parti à la découverte de nos « fournisseurs alternatifs », on se procurait déjà nos légumes chez un maraicher local et bio et les fromages à la ferme… mais il fallait aller plus loin.
Aujourd’hui on va avec nos propres contenants à l’épicerie vrac (qui coup de bol, vient d’ouvrir à 500m de la maison !!!!), à la ferme où l’on trouve fromage, yaourt, beurre, œufs…) chez un petit boucher, chez le poissonnier, au marché et on va toujours chercher nos légumes chez le maraicher (ou on les commande et on les retire dans un dépôt plus près de la maison). Pour les boisons, on va maintenant les chercher chez un grossiste et on les choisit en bouteilles en verre consigné.
Niveau alimentaire on est donc presque bon.
On ne va plus au supermarché que pour quelques produits qu’on n’a pas encore su remplacer… on les choisit alors en bocaux ou dans des boîtes en carton… et pour le PQ !
Sinon, on a aussi déjà remplacé quelques petites choses de notre quotidien.
- Les éponges synthétiques par des Tawashis (je ne vous fais pas de description précises et de tuto pour les fabriquer, il en existe plein : ici par exemple)
- L’essuie-tout par des « loques » qu’on avait déjà, il s’agit en fait de carré en tissu éponge.
- Le film alimentaire par des boîtes, des bocaux… des trucs réutilisables quoi.
- les brosses à dents en fin de vie sont progressivement remplacées par des brosses à dents en bambou.
- Et le truc super méga top extraordinaire …. Je n’ai acheté aucune fringue de puis plus d’un mois, aussi bien pour moi que pour les enfants !
Voilà, on d’attaque pour la suite et on est persuadé qu’en mars on aura une poubelle déjà bien plus petite !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos pensées...