30 nov. 2014

J’ai cédé à la mode du coloriage…




J’ai cédé à la mode du coloriage
Aussi loin que je me souvienne, « mettre en couleur » m’a toujours plu.
Ado, j’ai longtemps été inscrite dans un atelier de peinture à l’huile.
A la maison je me charge toujours avec plaisir des travaux de peinture.
Me mettre du vernis à ongle me passionne
La couleur j’aime, j’aime la choisir, l’associer, l’appliquer.

Alors franchement je me demande bien pourquoi j’ai attendu si longtemps avant de céder, alors que cette mode fait rage depuis de nombreux mois !

Je me suis dit que j’allais perdre mon temps.
J’avais envie de tester, mais l’idée de gaspiller mon temps si précieux me freinait. Je n’allais pas passer 30 min à colorier alors que je rame pour trouver du temps par-ci par-là à longueur de journée.

J’aime les activités artistiques, créatives, mais au final j’ai toujours un résultat concret voire utile : quand je tricote j’obtiens une écharpe.
Là je n’aurai rien à la fin. Mis à part un « beau » coloriage de petites fleurs, et ça, Miss ZigZag m’en fournit assez pour retapisser le salon toutes les semainespas la peine d’y rajouter une dose de ces trucs Zen !

Mais, Miss Z, voilà ce qui m’a poussé à essayer !
Dès le moment où je me suis dit que ça pouvait être une activité à faire à deux,  j’étais décidée !
Je me suis acheter l’équipement de base :
- une boîte de feutres bien pointus
- une boîte de crayons de couleurs
- un carnet, pas trop cher, pas trop épais, avec des fonds noirs (j’adore)

Quand on lit la théorie sur ces « coloriages pour adulte », « mandalas » et autres « art- thérapie » on apprend que ça  diminue le stress, évite la dépression et calme les angoisses, augmente l’estime de soi, régule les battements du coeur, ça aide à conserver une bonne mobilité des membres supérieurs, c'est excellent pour le cerveau (ça entretient la créativité et la logique), que c’est une forme de méditation,

Alors, oui, ça me vide la tête, ça me détend,  mais rien avoir avec de la relaxation, de la méditation, une plongé de pleine conscience... et encore moins une thérapie.

Mais par contre quel moment de plaisir pour Miss Z comme pour moi ! Je m’installe avec elle sur la grande table de la salle à manger, on sort notre petit matériel et on s’y met, on colorie ENSEMBLEelle est fière Miss Z, elle pose des questions intéressantes sur des sujets importants (mais pas trop parce qu’elle est comme-moi plongée dans son dessin), elle observe, elle profite et on se sent bien!

C’est du temps avec Miss Z et du temps pour moi, 2 en 1 !
Alors, ce temps que je pensais perdre, c’est finalement du temps gagné.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos pensées...